L'Islam contre lui-même

Publié le par Jean-Etienne ZEN

L'Islam contre lui-même

____________________________[ Quelques pistes et interrogations]___

Au nom de l'Islam...

Mais quel Islam?

Très tôt, l'Islam a connu des tensions internes a été en guerre contre lui-même.

Une rivalité, parfois meurtrière, qui refait surface de manière récurrente et violente.

Un monde multiforme et très divisé.

Une sorte de guerre réactivée.

Des divisions qui s'exacerbent aujourd'hui du fait de la mondialisation et des politiques occidentales au MO, qui ont pulvérisé des équilibres géopolitiques fragiles et fait naître des monstres.

_______Conscients des dangers de ces dérives, des musulmans s'adressent au monde musulman

Certains, comme Meddeb, dénoncent la maladie de l'Islam, qui serait né de l'intégrisme wahhabite, mais dont les prémisses seraient dans les textes mêmes...

Des intellectuels de confession musulmane appellent même à une révolution dans l'islam.

De faibles voix de musulmans laiques, en France et dans le monde, se font timidement entendre;

Le maire musulman de Rotterdam met brutalement les pieds dans le plat, tandis que certains lancent un appel pour le droit au blasphème et à l'athéisme .

Certains veulent faire sauter un tabou, mais ce n'est pas encore une vague, loin de là...

_______Il a fallu du temps en France pour actualiser et stabiliser les valeurs républicaines et notamment la laïcité inscrites pourtant dans les principes révolutionnaires de 1789. Un centaine d'années.

On peut espérer que la laïcisation du monde musulman, au contact de nos valeurs, se fera plus rapidement.

La musulmanophobie n'est pas partout. La contreradicalisation mettra du temps contre toutes les formes fondamentalistes d'islamisme, politiquement instrumentalisées. La plus dangereuse aujourd'hui étant Aqpa, au Yemen, terreau fertile pour le pires folies.

Difficile pour beaucoup de faire entendre une voix modérée, même dans le cortège de Charlie. L'intégration ne va toujours pas de soi pour les nouveaux arrivés et des régressions se constatent un peu partout. Les accomodements sont des pièges dont nous voyons ça et là les effets.

Le musulman dits modérés d'aujourd'hui tendent à apparaître comme une version actualisée du bon nègre

_____D'une certaine manière, "L'islam aurait perdu de vue sa propre histoire",,,qui fut bien plus tolérant à certaines époques, où la cohabitation avec les Juifs, notamment, arriva parfois à une certaine forme d'équilibre et harmonie. Le wahhabisme a été le ver dans le fruit et la crise du monde arabe, dès la chute de l'empire ottoman, a créé les conditions d'un durcissement des exigences doctrinales.

Il n'y eu jamais vraiment de mise en perspective historique du Coran et d'interprétation libre, comme nous en avons connu depuis Spinoza à propos de la Bible. Le littéralisme dogmatique, sans pratique herméneutique, démythologisation, analyse des sources, prévalut. L'esprit des Lumières est resté inconnu.

________La laïcité, ce mot qui fâche, reste plus que jamais un combat.

Quant aux principes mêmes du fait religieux, cet archaïsme, difficile d'en imaginer l'extinction.prochaine...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article