Sainte sieste

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Sainte sieste

___ Qui dira jamais ses bienfaits?


___Pas la sieste obligatoire des colos d'autrefois.
La bonne sieste, ce n'est pas la bulle du tire-au flanc ou la paresse programmée (même si on peut en faire parfois l'éloge, comme Lafargue)
___C'est gagner du temps, pas seulement de l'énergie!
La sieste librement choisie, moment privilégié où le temps est suspendu.
___ Elle devrait être déclarée d'utilité publique, rendue obligatoire et remboursée par la Sécu.
En cette période de chaleur intense, comme tout au long de l'année.
___Même 10 minutes suffisent, sous certaines conditions minimales.
Pas besoin de gourou ou de bar à sieste pour cela...
Un relax suffit et un environnement favorable. Relaxe, Max!
Lâcher prise quelque temps, même sans sommeil profond.
Couper les ponts. Se désemcombrer de soi-même. Faire le vide.
____Se laisser aller comme un nuage au gré des vents. Laisser la respiration se déployer librement, la poitrine épousant les mouvements de la houle en bordure d'une mer calme.
Ne surtout pas en faire un devoir, mais se livrer au plaisir de l'abandon, au poids ressenti du corps, à l'aide de quelques techniques zen si utiles. Zen..z..z..
___Se livrer à la sagesse de l'instant, laisser tomber un moment le vouloir perturbateur.
La sieste vous refait un bonhomme, répare, restaure et vous le remet sur pied
Elle reconfigure un logiciel interne perturbé, élimine les bugs quotidiens, permettant une navigation mentale redevenue plus fluide.
___Il faut la réhabiliter, contre l'esprit de rentabilité à tout prix.
Autrefois, dans les campagnes, on savait faire la sieste.
Certaines entreprises ont fini par comprendre son utilité pour une meilleure productivité.
___Même au Japon! Eh oui...
Les scientifiques en vantent les mérites. Alors...
_________________________Mais quand c'est un bonimenteur qui en parle, après Pierre Perret, ou Françoise Hardy, cela devient plus intéressant et convainquant...:
ICI, ou LA, au choix.
Bonne sieste!
___________

Sainte sieste
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article