Points du jour

Publié le par Jean-Etienne ZEN

__  Monsanto dans le box

                               Le géant n'est pas hors la loi
                                          Des citoyens se réveillent. Un lobbying en difficulté.
           La firme parle toujours de transparence...


__  Patrick Drahi: un appétit vorace 
                                                     La fuite en avant
                                        Un empire sur du sable?

__ L’Arabie saouditeberceau du wahhabisme et son prosélytisme politico-religieux

__ Alep: une autre vision

__  Grèce: le monde sans pitié de l'Eurogroupe

__ Une boîte noire à Bruxelles: les trilogues
                              Pour contourner les débats démocratiques.
....De la directive sur le secret des affaires à la réforme sur la protection des données personnelles, en passant par la fixation des frais d’itinérance pour les téléphones mobiles, le PNR européen (l’échange des données sur les passagers aériens) ou encore le « six pack » (ces textes qui ont renforcé la discipline budgétaire au sein de la zone euro)… Tous ces accords ont été sculptés au fil de ces trilogues opaques, parfois des nuits entières. C’est là, dans cette boîte noire inconnue du grand public, que les vrais deals politiques se font dans la capitale belge, ceux qui donneront la couleur politique du texte, pour le faire pencher un peu plus à gauche ou un peu plus à droite. En l’occurrence, souvent plus à droite....Ce rituel est informel. Son existence ne figure même pas dans les traités européens. Dans ces réunions, hébergées dans des salles du parlement, se côtoient quelques députés – en général les plus influents –, mais aussi des diplomates du conseil (l’institution qui représente les capitales à Bruxelles) et des fonctionnaires de la commission, entourés de leur batterie d’experts et de conseillers. Ils travaillent à élaborer, à l’abri des regards, des compromis pour finaliser un texte de loi. La durée de ces panels est variable selon l’ampleur des désaccords, de quelques minutes à de longues heures. En moyenne, quatre trilogues sont nécessaires pour qu’un texte débouche. Parfois, il en faut beaucoup plus.    La pratique connaît un succès foudroyant. Près de 400 trilogues ont déjà eu lieu depuis le début du mandat de l’actuel parlement, à l’été 2014. Il y en a eu plus de 1 500 durant le mandat précédent. Mais elle est aussi de plus en plus critiquée. « Les trilogues sont devenus une manière, pour les institutions de l’UE, de contourner les bonnes pratiques démocratiques et d’empêcher la participation du public. Ils contredisent les principes de transparence et de responsabilité définis dans les traités », s’agaçaient, dans une lettre publiée fin 2015, des dizaines d’associations, dont La Quadrature du Net en France, l’espagnole Xnet ou encore la plateforme bruxelloise Corporate Europe Observatory (CEO). « On est dans un régime bâtard entre la démocratie et la négociation commerciale », tacle aujourd’hui l’eurodéputé écologiste Pascal Durand, en référence à l’opacité des réunions...

__ La  BNP mise en cause

 __DD DD  Plus de 50% des hauts fonctionnaires de la justice allemande étaient d'anciens nazis durant des décennies

__ Statines toujours en question
                                                  De nombreux médicaments ne sont efficaces que chez une minorité de patients._____Dans Worried Sick, le professeur Nortin Hadler souligne l’impact de la présentation des résultats des études pharmaceutiques sur les effets attendus par les patients et même leurs médecins. Exemple : si les labos annoncent que les statines, molécules reines contre le cholestérol, réduisent de 36 % le risque d’attaque cardiaque, une manière plus concrète de présenter les résultats souligne que les patients n’ont qu’une chance sur cent de bénéficier de la prise quotidienne pendant plusieurs années de ces médicaments. Arte diffuse mardi un documentaire intitulé « Cholestérol, le grand bluff », un thème traité par Books dans son dossier de février 2013.___Cholestérol, de sérieux doutes, Books, février 2013.
________________
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article