Reine de Davos

Publié le par Jean-Etienne ZEN

(C'était en 2013...)

 Christine superstar
 ______________Les Davos se suivent et se ressemblent...
Eclipsant les vraies reines, elle est arrivée, radieuse, au business-festival.
Notre grande Christine a fait un tabac au club des riches, ce café du commerce pour super-managers pour élites internationales de tous poils, qui viennent se mirer autour de la machine à café, comme disait un jour Attali

"les gens se rencontrent  là-bas pour coordonner leurs agendas, planifier des rencontres ou faire du réseautage. [...] Il ne faut y voir rien de plus qu'une machine à café mondiale où des gens se rencontrent, bavardent, se serrent la main, échangent des tuyaux et s'en vont". "Davos est surtout une opération commerciale, très efficace et très réussie, où il faut payer pour participer et les places sont très chères"
"les gens se rencontrent  là-bas pour coordonner leurs agendas, planifier des rencontres ou faire du réseautage. [...] Il ne faut y voir rien de plus qu'une machine à café mondiale où des gens se rencontrent, bavardent, se serrent la main, échangent des tuyaux et s'en vont". "Davos est surtout une opération commerciale, très efficace et très réussie, où il faut payer pour participer et les places sont très chères"
"les gens se rencontrent  là-bas pour coordonner leurs agendas, planifier des rencontres ou faire du réseautage. [...] Il ne faut y voir rien de plus qu'une machine à café mondiale où des gens se rencontrent, bavardent, se serrent la main, échangent des tuyaux et s'en vont". "Davos est surtout une opération commerciale, très efficace et très réussie, où il faut payer pour participer et les places sont très chères"
"les gens se rencontrent  là-bas pour coordonner leurs agendas, planifier des rencontres ou faire du réseautage. [...] Il ne faut y voir rien de plus qu'une machine à café mondiale où des gens se rencontrent, bavardent, se serrent la main, échangent des tuyaux et s'en vont". "Davos est surtout une opération commerciale, très efficace et très réussie, où il faut payer pour participer et les places sont très chères"
"les gens se rencontrent  là-bas pour coordonner leurs agendas, planifier des rencontres ou faire du réseautage. [...] Il ne faut y voir rien de plus qu'une machine à café mondiale où des gens se rencontrent, bavardent, se serrent la main, échangent des tuyaux et s'en vont". "Davos est surtout une opération commerciale, très efficace et très réussie, où il faut payer pour participer et les places sont très chères"


 Gros succès pour la fringante et voyante extra-lucide, très aimée des médias internationaux car elle parle très bien anglais (sic!). L'anglomanie règne en maître dans la petite ville suisse, où l'on vient aussi faire occasionnellement  surtout du ski, entre soi, sous haute surveillance...

Cette ancienne ministre lobbyiste est la coqueluche des medias.
C'est la plus américaine des française, au parcours édifiant, côtoyant la crême de la finance internationale.
Directrice du FMI qui ne se trompe jamais, enfin presque...
Vu son exceptionnel dévouement, elle ne paie pas d'impôts. Normal... Comme ses prédécesseurs, elle a bien oeuvré à développer compromettre notamment le développement en Afrique par ses ajustements structurels.
Mais cela ne doit pas gâter son si agréable séjour helvète doré.
Elle a tout de même un petit défaut: elle parle parfois trop vite et peut arriver à dire tout...et son contraire!
En grande prêtresse de la compétitivité à tout prix, elle n'évite pas quelques minuscules dérapages. Des moments de distraction, sans doute (.Par exemple:  La Grèce est sur la bonne voie... Elle oublie d'ajouter:dans l’enfer quotidien  Ah! les Grecs!)..avec quelques rares moments de lucidité, vite oubliés  ("De trop fortes inégalités sont nuisibles à la croissance" ou "La suprématie américaine est menacée")
 La légèreté de Madame Lagarde est devenue proverbiale et les anciennes affaires n'affectent pas son inoxydable sourire.
Si elle n'existait pas....
___________________________

Commenter cet article