Les hommes sont mortels

Publié le par Jean-Etienne ZEN

 ...Les partis aussi

                        Le PS aussi, en état de coma dépassé.
                                  [ « Chaque heure est sur ma tête un glaive suspendu. »Victor Hugo ]
Goya
       Ira-t-il jusqu'à l'autodestruction, le suicide?
           Par étapes, depuis le Congrès de Rennes, le processus est en route.
     Le parti ci-devant socialiste peut ne pas se remettre de cette dernière épreuve fratricide. Son identité est touchée au coeur. Nul fédérateur digne de ce nom.
  Est-il possible de rebâtir la gauche, se demandait-on il y a déjà une dizaine d'années. Du moins cet amalgame de tendances vaguement sociales qui prend encore le nom de gauche, qui a épousé la déferlante néo-libérale qui secoue l'Europe, et les vieux partis appelés sociaux-démocrates. Jaurès n'y retrouverait p as ses petits.
   Même si le socialisme reste une idée plus que jamais d'actualité au vu des désordres financiers et les inégalités croissantes. C'est même une question de survie.
   Redonner un sens au mot gauche, au sein d'institutions rénovées, est une urgence.
     La situation est grave, mais pas désespérée.
                 En attendant, le spectacle est affligeant. Les primaires qui s'annoncent, stratégie de survie, agissent comme un révélateur, non de saines diversités, mais de fractures mortelles.  A l'horizon, nul fédérateur.
     Affligeant mais prévisible, au vu des orientations, des renoncements, des choix ou non-choix d'un Président qui a renoncé.à ses engagements de campagne: Moi, Président...
   Le big bazar s'annonce, jusqu'à l'absurde.   C'est à craindre.
   _____    Tel Cronos dévorant ses enfants, le PS se détruit lui-même à petit feu.
   La stratégie de l'édredon et des promesses non tenues ne pouvaient  déboucher que sur une bataille de polochons.
     Perdu les pédales...La dérive continue.
                                   Donc, ce ne sera pas lui.
     Pour le première fois, une belle unanimité.
Il avait dit: je ne suis socialiste.  Tout s'explique.
    On ne regrettera pas le social-libéralisme.
         Mais où est passée la souveraineté populaire? 
                 Ouate end scie...
P.....,! encore six mois!
__________________

Commenter cet article