Sans horizon et coup de blues

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Tout est gelé.
                       L'horizon est fermé.
          L'esprit est comme figé, sonné par une période qu'on aurait pu espérer moins tragique.

 


          Maisouvaton? Bien malin qui pourrait le dire. En tous cas, on y va...
 Pas forcément vers le pire. Même s'il semble que nous vivions un moment historique peu commun et peu rassurant. Mais comment le savoir précisément? La météo politique est incertaine. L'histoire est erratique.
     Mais tout ne fout pas le camp, ma brave dame..
          Le catastrophisme n'a pas de fondement objectif et relève de croyances individuelles et  collectives bien ancrées dans un période donnée.
    Certains ont intérêt à la paralysie des esprits, ainsi plus facilement conditionnables.
Le pessimisme n'est pas toujours négatif, quand il n'est pas paralysant, quand il force à rester éveillé.
    Et puis le pire n'est jamais sûr
      De cela au moins nous pouvons  être sûr.
                 Demain, peut-être, s'ouvrira une route plus légère et plus claire...
__________________

Commenter cet article