Impression 3D: une révolution?

Publié le par Jean-Etienne ZEN

(C'était -seulement- il y a trois ans)

 
L'usine 2.0
 De la science-fiction à la réalité
___________________________Une  révolution  est nos portes. 
On ne les avait pas vu venir, ces drôles de machines, car elles n'étaient réservées jusqu'ici qu'à des usages industriels très réduits et spécialisés, notamment dans le domaine des prototypes ou des maquettes.. 
Elles arrivent pour le grand public.
Leur coût ne va pas cesser de baisser. 
 Les imprimantes 3D font rêver, malgré leurs applications encore limitées. Mais on pressent qu'elles ne vont pas tarder à gagner rapidement du terrain et parvenir jusqu'à la portée des enfants, qui pourront, par exemple, fabriquer leurs propres legos.
 L’impression 3D est une technologie qui relevait de la science-fiction il y a quelques années encore et qui s’est progressivement rendue disponible au grand public. Pourtant, la plupart des imprimantes n’étaient pas directement proposées dans de grandes chaines de distribution, c’est désormais le cas.
___Certains parlent de révolution industrielle. 
Déjà, on peut fabriquer des armes, malheureusement, mais aussi des pizzas (!), des  prothèses médicales de toutes sortes, etc...
Et ça marche, même si les  possibilités sont encore réduites pour les machines grand public et si les prix des produits de base, des matières premières, sont encore élevés.  
__Il en est qui voient déjà la possibilité de régler la faim dans le monde. C'est sans doute aller un peu vite en besogne... Comme pour toute technologie nouvelle, les espoirs s'emballent. La nouveauté première est d'abord dans la révolution numérique, qui a rendu possible ce type de produit.
Pour la médecine  en tous cas, ces imprimantes permettent des merveilles, et on soupçonne à peine toutes les futures applications possibles.
Nous ne sommes qu'à l'aube d'une mutation. Tout reste encore à faire, notamment dans le domaine de la production créative, qui va modifier en profondeur les normes et les pratiques industrielles, comme l'entrevoit Chris Anderson. (1)
Mais la généralisation de cette technologie ne sera pas sans poser des problèmes, juridiques surtout, notamment en matière de propriété intellectuelle. 
____________________________________________________ 
 

Commenter cet article