Docteur Folamour

Publié le par Jean-Etienne ZEN

 
Les fous sont parmi nous

           Des docteur Folamour pourraient bien réapparaître autrement que sur nos écrans
       Certes la Guerre Froide et ses pires moments de crise relève du passé et les menaces ont changé.
          Mais aux USA, surtout depuis l'arrivée de D. Trump, on se recrée de nouveaux ennemis, quitte à tordre la réalité. On sait que pour lui, l'imprévisible est la règle et la vérité est alternative...
   La Russie de Poutine, la Chine ou l'Iran sont à nouveau diabolisés.
        Certains esprits, comme Stephen Bannon  ne rassure pas dans leur volonté d'en découdre avec certaines puissances jugées menaçantes pour l'Empire
   Une vision particulière de l'histoire des USA, apocalyptique, qui est celle d'esprits dérangés d'une certaine droite extrême aux USA.  L'équipe de Busch et ses néoconservateurs avaient leur vision d'une recomposition du Moyen-Orient, avec l'entrée en guerre en Irack. On a vu les effets...qui durent.
    Avec Bannon, l'homme qui parle à l'oreille de Trump, c'est pire...
                          La fabrication de l'ennemi, comme disait Pierre Canesa, continue de hanter certains esprits.
    Bannon est littéralement fasciné, depuis plus d'une décennie, par un essai publié en 1997, The Fourth Turning: What the Cycles of History Tell Us About America's Next Rendezvous with Destiny. Un livre qui explique pourquoi l'Amérique vit une crise majeure par siècle, et annonçait à l'époque l'acmé de la prochaine pour les années 2020. Et qui, surtout, fait de ces crises l'opportunité, pour leurs vainqueurs, de fonder un ordre politique nouveau.     Une vision messianique de l'histoire américaine qui inquiète certains observateurs. Quelques jours après la publication du portrait de Time Magazine, la journaliste de Business Insider Linette Lopez jugeait que l'intérêt de Bannon pour The Fourth Turning«devrait alarmer tous les Américains. [...] Il croit que, pour qu'un nouvel ordre mondial émerge, un jugement dernier doit avoir lieu. [...] Il a déjà montré qu'il comptait conseiller à Trump de mettre en place des politiques qui vont perturber l'ordre actuel pour instaurer ce qu'il perçoit comme un nouvel ordre nécessaire»
      Les déclarations d'un haut responsable militaire, le Général Mark Milleychef d’Etat-major des USA, et de Ash Carter ne sont pas faites pour nous rassurer. On croit rêver et on ose espérer que ces hommes seront vite écartés de toute responsabilité. Mais avec D.Trump, on peut s'attendre à tout...
     Une nouvelle doctrine de l'emploi de l'arme nucléaireest en train de naître et la course aux armements dans le monde connaît un regain certain et inquiétant.
       Ce qui inquiète sérieusement, peut-être à l'excès, un observateur comme  Gorbatchev    
                   Mais, en la circonstance, mieux vaut être alarmiste qu'aveugle.
___________________

Commenter cet article