De foire en foire

Publié le par Jean-Etienne ZEN

 
Tout foire!
                     Non, il n'est pas question de la politique économique du moment.
Ni des  aventures syriennes de notre Président.
Pissaro: foire de Dieppe
Mais de  pratiques commerciales qui reviennent de manière saisonnière avec plus ou moins de succès.
 C'est la saison des foires à gogo(ls), qui se répandent comme une épidémie. 
  L'incontournable foire aux vins pour commencer, où chaque enseigne se met en quatre pour attirer le chaland pour une consommation avec modération. 
  Le plus modeste village y va de sa foire pour se faire connaître et promouvoir son image: le cresson, la mirabelle, la tarte aux pommes, l'andouille, le rognon blanc...tout y passe !
On ne sait où donner de la tête.
 Lefoireux marchands-exposants sont partout.
Heureusement, il n'y a plus de foire aux esclaves ou de foire aux filles...quoique... 
La foire aux cancres, elle, connaît un succès constant... 
Certains produits tiennent aussi salon de façon saisonnière: le cochon, le vélo....  et même l'érotisme, occasion de vendre sous-vêtement affriolants, jacuzzi et autres gadgets.  Pas cons, les marchands!   
                  Les foires du  Moyen-Age était d'une autre importance, comme celles de Champagne qui 
rayonnaient au13° siècle ou le marché de St Denis, qui attirait dès le 7° siècle des marchands frisons et saxons

 Une des plus grandes foires de France se tenait deux semaines en juin, dans la périphérie parisienne : la foire de Saint-Denis, dite foire du Lendit. On y vient de toute l’Europe, et même de Byzance. Elle mélange, trait signifiant de l’attraction de la ville au Moyen Âge, l’événement commercial, le divertissement, et le rite religieux : on y exhibait tous les ans aux Parisiens les reliques du trésor d’Aix-la-Chapelle. Ainsi la foire conjugue-t-elle destinée d’échange et divertissement local… L’accueil d’hôtes de marque, à la venue parfois liée au transit des marchands, est l’occasion de « triomphes et entrées », très prisés des habitants et des badauds avertis venus de la campagne.
   Faites la foire, mais pas trop... 

_________________________________

Commenter cet article