La prison, cette oubliée

Publié le par Jean-Etienne ZEN

 
Notre honte nationale.       
                           Dans certains domaines, nous sommes parfois très bons.
        On nous envie souvent la valeur de certaines de nos technologies de pointe, en matière aéronautique, par exemple, notre système de santé, etc...
    Mais sur la qualité de notre politique pénale, nous ne pouvons pas pavoiser.
      Comme sur les moyens alloués à notre système judiciaire, où nous sommes dans le peloton de queue en Europe.
    Oui, pour les prisons, qui a déjà toute une histoire depuis quelques siècles,il nous reste un grand bout de chemin à parcourir pour atteindre en ce domaine une situation "normale", digne, seulement humaine, car comme disait Camus, une société se juge à la qualité de son système carcéral.
    En matière de suicides dans des cellules le plus souvent surpeuplées, nous sommes dans une situation peu glorieuse. Ce qui est un signe, un symptôme révélateur.
      Nous avons d'énormes progrès à faire, comme on le reconnaît officiellement, le plus souvent quand explose le système, ici ou là ou quand le personnele pénitentiaire s'exprime bruyamment.
      Rien ne s'arrangeLa vérité est cruelleLa situation, malgré quelques récentes avancées, empire
"Cinq ans après deux rapports déjà accablants, le Conseil de l’Europe vient de classer les prisons françaises parmi les pires de l’Union"
         Une honte nationale. Heureusement, nous faisons mieux que la Moldavie...
  C'est peu dire que des réformes et seulement des moyens manquent, ce qui fait défaut, c'est une volonté politique à partir d'une réflexion de fond.
      Et si la solution était ailleurs que dans le tout carcéral? (*)
  Il serait temps d'y penser tout à fait officiellement, au grand jour et dans notre intérêt, pour quel'insertion devienne l'objectif prioritaire. Punir pour punir, dans les pires conditions, est non seulement inhumain, mais contre-productif.
      Il y a urgence.
_________
      (*)   La prison est à la fois une évidence et un non-dit au sein de la classe politique : la prison, telle qu’elle est conçue, ne mène nulle part sinon dans le mur, voire dans les murs. Mais nos voisins à l’étranger ont-ils trouvé d’autres manières de faire ?
 

____________________________

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article