Allo, t'est où?

Publié le par Jean-Etienne ZEN

 
Allo! Mais allo!quoi! 
                                     Le portable: un grand pas pour l'humanité ou un fléau social?
Ça fait débat...comme on dit.
  Bien qu' étant théoriquement un instrument de communication (même s'il est devenu un objet à tout faire, vrai couteau suisse, multifonctionnel), de mise en relation des hommes, son usage inconsidéré, devenu souvent abusif, voire addictif,  désocialise.
  Isolement et repli sur soi narcissique sont souvent les  conséquences d' un usage devenu incontrôlé. 
Ce qui réjouit fort les opérateurs, les fabricants et les marchands. 
    Comme nous le décrit le conteur Nabum, qui montre ici comment des jeunes peuvent faire tenir à leur joujou toute la place, comme si c'était la prunelle de leurs yeux,  jusqu'à en devenir invivables.
Cette fois-ci, il ne fabule pas. C'est du vécu. A l'école.
     La nomophobie (no mobile-phone phobia) peut prendre des formes inquiétantes et même quasi pathologiques.
Les plus accros seraient impulsifs.
    C'est la déferlante des textos. 
[Si on savait dans quelles conditions est produit le coltan, une des matières de nos smartphones!...]
__________________________________

Commenter cet article