L'autre 8 mai 1945

Publié le par Jean-Etienne ZEN

 
La tragédie oubliée ou déniée

Le 8 mai 1945, à Sétif, premier acte de la guerre d’Algérie. 
             Un flou mémoriel entretenu.
                   Une répression sanglante.
                                   Le vrai début de la guerre d’Algérie à Sétif le 8 mai 1945: "...En France, les forces politiques issues de la Résistance se laissent investir par le parti colonial. « Je vous ai donné la paix pour dix ans ; si la France ne fait rien, tout recommencera en pire et probablement de façon irrémédiable », avait averti le général Duval, maître d’œuvre de la répression. Le PCF – qui a qualifié les chefs nationalistes de « provocateurs à gages hitlériens » et demandé que « les meneurs soient passés par les armes » – sera, malgré son revirement ultérieur et sa lutte pour l’amnistie, considéré comme favorable à la colonisation. En Algérie, après la dissolution des AML le 14 mai, les autonomistes et les oulémas accusent le PPA d’avoir joué les apprentis sorciers et mettent fin à l’union du camp nationaliste. Les activistes du PPA imposent à leurs dirigeants la création d’une organisation paramilitaire à l’échelle nationale. Le 1er novembre 1954, on les retrouvera à la tête d’un Front de libération nationale. La guerre d’Algérie a bel et bien commencé à Sétif le 8 mai 1945...."
                    Silence et manipulation de l'information.

__________________________

Commenter cet article