Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Femmes en danger

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Femmes en danger

Droits incomplets et fragiles
____ Les femmes (et les hommes, ensemble!) ont encore bien des luttes à mener, bien des combats à gagner.
Pour une conquête de droits encore incomplets, instables ou inexistants parfois.
Le sort et le statut des femmes restent toujours problématiques et peuvent toujours régresser.
__Leur libération reste toujours largement en chantier.
Au delà des inégalités encore parfois béantes, un très grand nombre de femmes sont des victimes de par le monde, même dans nos pays de "libertés" , souvent encore bien formelles.
La faible représentation des femmes dans nos institutions interroge toujours.
___ Dans certains pays, comme en Arabie Saoudite, en Egypte, en Inde, et dans beaucoup de pays d'Afrique, la situation est encore souvent critique...Pour ne pas parler d'un machisme encire bien présent dans les sociétés surtout latines-européennes.
Sans évoquer l'effrayante régression, qui vient de loin, au sein de Daech,
______Ce qui s'est passé récemment à Cologne pose de nombreuses questions. En attendant les résultats de l'enquête complète et en se gardant de confusions et de généralisations hâtives,

Partager cet article
Repost0

Bienvenue au club!

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Bienvenue au club!

Faillite (prévisible) du bouclier fiscal
________________Charity dinners à la française et contrôles fiscaux à la carte
Un vrai "changement d'époque?"
________________________[le prince de Lampedusa dans « Le Guépard » : « Pour que tout reste comme avant, il faut que tout change ».]
____________
Il a dit:«Nous ne sommes pas dans une République bananière, ni dans le mélange des genres. Il n’y a pas de confusion. Je joue un rôle politique à l’UMP, qui est mon parti.» (E.Woerth)__________________________
____Beaumarchais : « Noblesse, fortune, un rang, des places ; tout cela rend si fier ! Qu’avez-vous fait pour tant de biens ! Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus. »___________________________
-Un feuilleton bien nourri :"...Le fisc, à l'époque où le ministre du budget était Eric Woerth, a su se montrer très généreux à l'égard de Liliane Bettencourt. Selon des informations recueillies par Mediapart, l'héritière de l'empire L'Oréal aurait touché de l'administration, au mois de mars 2008, une somme de 30 millions d'euros au titre du bouclier fiscal mis en place par le gouvernement dès l'arrivée de Nicolas Sarkozy à l'Elysée..." (P.Arfi)
__________Les aventures de L'Oréal
-Les poupées russes de l'affaire Woerth
-Quand Sarkozy chouchoute son club des riches
-Couteau suisse à double tranchant..
-L'exode terrifiant des riches__________________
-Touche pas à mon bouclier_-Bouclier fiscal: pour qui ?_-Bouclier fiscal (suite)

Partager cet article
Repost0

Hillary au charbon

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Hillary au charbon

Terribles aveux
De l'hilarante Hillary.
Elle n'a que des moyens modestes...
«Il a fallu qu'on travaille vraiment dur, a-t-elle déclaré en plein lancement promotionnel de son dernier livre. J'étais au Sénat, je ne pouvais pas faire grand-chose, et je suis très reconnaissante envers mon mari, qui a toujours travaillé dur depuis qu'il est né, pauvre.»
Mais a-t-on jamais vu un président pauvre, aux USA?
Curieux fonctionnement que celle de la démocratie là-bas...

________________________

Partager cet article
Repost0

Rideau de fumée

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Rideau de fumée

(Toujours en partie d'actualité)

Opération contre-feu à l'Elysée

__Des fusibles ont sauté, pour des broutilles.
Et après?.._____________
-Pour éviter l'incendie qui gagne, contrer l'impopularité qui monte-_lire ici_-, il importait d'envoyer au vert des responsables "indélicats"...sans toucher à l'essentiel, -_le plus grave-
__-L'affaire Woerth et ses poupées russes, qui gonfle et met en évidence les moeurs du gotha français, doit être neutralisée à tout prix par le prince, soucieux d'affaiblir les contre-pouvoirs. Opération vouée à l'échec.__La Suisse ne nous envie pas...__[« Les Ghettos du gotha » ]
_____________________Ce délitement au sommet, malgré un délestage symbolique, ne peut que se poursuivre, le pouvoir semble pris de panique, courant après les événements et incapable de faire face à la tempête qui monte.__Le Château n'est plus le maître du temps...__Le système Sarkozy est en pleine crise
Woerth : le début de la fin ? ___-Woerth : vers l'hallali
-L'imposition d'une rigueur aussi improductive qu'injuste et le problème des retraites mal engagé sont porteurs de nuages inquiétants...
____"...Ces démissions «posent plus de problèmes qu'elles n'en résolvent», a réagi Jean-Christophe Cambadélis (PS). Soit c'est «une tentative de l'Elysée de jeter du lest» et ça «pose plus fortement la question d'Eric Woerth», «soit ces démissions sont "spontanées" et c'est l'image d'un délitement qui appelle à un changement de gouvernement».
«Tout ça, c'est un écran de fumée pour protéger Woerth», affirme une source gouvernementale..."___________
"...La presse française est quasi unanime lundi pour affirmer que les démissions d'Alain Joyandet et de Christian Blanc visent à occulter la situation du ministre du Travail Eric Woerth, empêtré dans l'affaire Bettencourt.
"La démission forcée des deux ministres accrédite surtout l'idée que le pouvoir cherche un exutoire pour essayer de protéger Éric Woerth. Or, sacrifier deux personnes pour essayer d'en sauver une troisième, plus gravement menacée, témoigne d'une grande panique au sommet", écrit Alain Joannès dans Le Télégramme..."______________La longue tradition des copains et des coquins

_______________________

Partager cet article
Repost0

Marées noires oubliées

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Marées noires oubliées

Le pétrole de la colère
_On a encore en mémoire l'immense pollution pétrolière du Golfe du Mexique, qui a duré des mois et dont toutes les conséquences à long terme sur les écosystèmes locaux ne sont sans doute pas encore mesurables.
____On oublie trop souvent une autre pollution d'une plus grande ampleur, beaucoup plus ancienne, quotidienne, qui se passe quasiment dans le silence, moins médiatisée, car concernant un secteur défavorisé de la planète: celle qui concerne le delta du Niger, où des compagnies pétrolières exercent leur activité sans grand souci de l'environnement et des populations, détruisant la pêche côtière,polluant gravement les terres. On estime que autour de dix millions de barils de pétrole ont été déversés dans cette zône marécageuse depuis 10 ans. Des marées noires oubliées .
" “Nous voyons avec quelle énergie on s’efforce de combattre la marée noire aux Etats-Unis”, commente Nnimo Bassey, responsable au Nigeria de l’organisation écologiste Friends of the Earth International. “Mais au Nigeria, les compagnies pétrolières éludent le problème et détruisent les moyens de subsistance des gens et l’environnement. La marée noire du golfe du Mexique est comme une métaphore pour ce qui se passe chaque jour dans les champs pétrolifères du Nigeria et ailleurs en Afrique. Voilà cinquante ans que ça dure ! Les Nigérians sont totalement tributaires du milieu naturel pour l’eau potable, pour l’agriculture et la pêche. Ils sont stupéfaits de voir le président américain prononcer un discours par jour, parce qu’eux n’entendent pas un mot de la part de leur gouvernement.”
__Mais c'est l'Afrique, n'est-ce pas? Qui devrait s'en soucier?...Les caméras sont peu présentes en ces lieux. Quelques images nous parviennent parfois, montrant l'ampleur du désastre.
Les sabotages de colère ou de détresse, la guerre des bandes rivales locales et la corruption n'expliquent pas tout. Ce sont plutôt les effets d'une situation explosive, fruits d'une mise en coupe réglée des richesses générées par l'or noir, dont la masse ne profite pas. Un problème politique essentiellement.
Le pétrole est au coeur d'une violence qui met en péril la stabilité du pays. En l'occurrence, il prend tout son sens d'"excrément du diable"
« Le peuple du delta sait que le pétrole génère une énorme richesse dont il ne profite pas. (...) [Cette situation] crée aussi des ressentiments, tout autant à l’égard des entreprises qui produisent cette richesse qu’à l’encontre des chefs de communauté, accusés de collusion avec celles-ci. D’autant que des personnes peu scrupuleuses utilisent les griefs de la population pour mener des actions qui mettent en péril les sources mêmes de cette richesse ..." (JC Servant)
_Une "malédiction" particulière, pour la plupart des pays africains:
"...Les revenus pétroliers posent problème car elle est une incitation forte à la connivence entre les hommes politiques et les hommes d’affaires dans les pays africains producteurs d’hydrocarbures. Cette connivence entretient ainsi l’opacité et la banalisation de la corruption. Au Nigéria, au Congo Brazzaville et en Guinée-Equatoriale, pour ne citer que ceux-ci, la gestion des revenus pétroliers est une affaire privée entre les compagnies pétrolières et le Président. Celui-ci supervise personnellement toutes les transactions financières se rapportant à l’exploitation des hydrocarbures. Au Cameroun les recettes pétrolières n’ont jamais été budgétisées et en Algérie le Fonds de Régulation des Recettes, dont les ressources sont estimées à plus de 32 milliards de dollars à la fin 2007, n’est pas intégré au budget. Par ailleurs, il n’est pas rare en Afrique que les ressources pétrolières soient détournés afin de financer les régimes autoritaires (Nigeria, Tchad), et d’approfondir des tensions ou des conflits armés (Soudan, Angola, Congo Brazzaville). Le pétrole se transforme donc en « carburant » alimentant la corruption et les conflits armés avec pour conséquence une pauvreté endémique, d’où la malédiction pétrolière..."

_________________________________

Partager cet article
Repost0

Où va la Pologne?

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Où va la Pologne?

Nul ne peut le dire, à moins d'être devin.
Mais plus d'un observateur se pose des questions, à la lumière des résultats des dernières élections, des orientations assumées par le nouveau gouvernement et des premières mesures prises.
Il se passe quelque chose au bord de la Vistule
Malgré une économie assez peu touchée par la crise, mais de fortes disparités régionales, le pays subit une sorte de mue, à moins que ne se mettent à jour des tendances profondes.
Ce qui se passe en Pologne intrigue, voire inquiète, comme si une nouvelle fracture européenne se creusait.
Tout autant qu' en Hongie.
L'UE, déjà assez en état de péril, va devoir gérer une situation qui semble la dépasser...
Là-bas se joue crise institutionnelle majeure, qui entraîne des réactions internes assez vives.
Parler de coup d'Etat est sans doute exagéré, mais un repli identitaire et nationaliste est bien présent, malgré une cohérence qui laisse à désirer.
Cela s'explique en partie par une politique européenne trop libérale, sombrant dans un juridisme étroit, sans projet, sans objectif politique, en état de coma plus ou moins profond. Le problème des réfugiés n'a été qu'une occasion de sortie de route. L'euroscepticisme était déjà une caractéristique de ce pays.
Le ton monte entre Bruxelles et Varsovie, réveillant de vieux antagonismes.
Au lieu d'un affrontement stérile ou dangereux, on pourrait souhaiter une renégociation pour éviter certains effets de ce que P.Grasset appelle, peut-être avec un excès de dramatisation, une Pologne explosive.
Attendons. Une partie du sort de l'UE se joue peut-être là-bas.
.___________
(*) L’événement de l’arrivée du PiS et de Jaroslaw Kaczynski a tenu ses promesses : la Pologne est désormais un pays potentiellement en état “d’insurrection” contre les institutions transnationales faisant office de courroies de transmission du Système, l’UE et l’OTAN. La Pologne est aussi, avec Jaroslaw Kaczynski, plus antirusse que jamais ; cela illustre le paradoxe du désordre complet de la situation générale actuelle. Férocement antiSystème dans un cas (hostilité à l’UE, sinon à l’OTAN, par enchaînement du nationalisme ultra-droitier du PiS), la Pologne est également et viscéralement hostile à une puissance qui développe pourtant une politique qu’on peut sans aucune hésitation qualifier d’antiSystème (la Russie). On voit bien que la posture antiSystème est absolument relative aux situations diverses où elle se manifeste, jusqu’à la plus complète contradiction.

__________________

Partager cet article
Repost0

Transparence...

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Transparence...

Le symptôme WikiLeaks
____________________"Comment repenser la place du curseur entre secret et transparence en politique dans une société fidèle à l’idéal démocratique ?" (Amélie)
____Difficile encore de prendre une distance suffisante sur cette affaire politico-médiatique, qui n'en n'est sans doute qu'à ses débuts, et qui pose des problèmes de fond sur le fonctionnement des institutions d' Etat et la transparence de leurs pratiques.
Au milieu de cette bulle qui enfle, ces bruits de fond intenses et parfois contradictoires, ces rumeurs, ces postures idéologiques, morales ou simplement défensives, on saisit encore mal pour l'instant la nature exacte du phénomène Wikileaks, les tenants et les aboutissants de cette aventure à prétention citoyenne et morale, les véritables intentions de son leader idéalisé ou villipendé, derrière les quelques déclarations faites, ses projets dans la durée, sa stratégie équivoque, ses méthodes parfois discutables...
En tous cas, ce remue-ménage aura au moins déjà permis de poser crûment plusieurs problèmes interdépendants:
_La nature et les limites du journalisme dans sa recherche des sources. Jusqu'où peut et doit aller le droit légitime à l'information, surtout dans les dossiers les plus sensibles, surtout politiquement, dans le domaine des relations internationales, théoriquement les moins accessibles pour des raisons diverses, justifiées ou non?
_Y a-t-il lieu d'admettre qu'à l'intérieur d'un Etat ou dans les relations d'un Etat à un autre, il puisse exister des zônes d'ombres nécessaires, pour préserver des intérêts supérieurs, au nom de son bon fonctionnement (démocratique!)et du bien commun?
Autrement dit, faut-il préserver un certain "secret", au nom de la raison d'Etat, notion qui semble se légitimer elle-même?
La transparence absolue, l'information à tout prix que revendique Assange, doit-elle et peut-elle être un objectif légitime et même seulement pensable?
Le secret d'Etat doit-il être préservé à tout prix? Doit-il y avoir des archives incommunicables?
________On comprend qu'une certaine part de secret, d'information non livrée soit nécessaire, comme le pense J. Lacouture. Par exemple, on conçoit mal qu' un chef de gouvernement évoque publiquement ou livre à la presse des informations pouvant mettre en péril l'ordre public. Par exemple, au sujet de négociations délicates sur des sujets sensibles, sur un rapprochement diplomatique décisif, que la révélation ferait capoter en réveillant certaines passions (par ex.concernant les Accords d'Evian ou celles qui peuvent faire avancer la cause palestinienne).
Mais cette notion de secret d'Etat est souvent un paravent commode, un rempart pour éviter toute investigation citoyenne ou parlementaire, pour masquer des pratiques discutables méritant des informations, même extorquées (affaire Karachi...)
Les prises de position de Védrine, trop défensives, trop machiavéliennes,ne satisfont qu'à moitié, car on pourrait lui opposer de nombreux contre-arguments. La notion équivoque de "secret" demande à être interrogée. Combien de "sales secrets"-connus maintenant ou pas encore- dans la diplomatie américaine depuis la guerre du Vietnam à celle de l'Irak, dans les relations entre la France et certains pays africains?
N.Klein nous en donne une petite idée. La vérité doit souvent être mises au jour, pour des avancées démocratiques nécessaires, même si elle peut être insoutenable.
___________"Une grande partie du débat à propos des fuites de WikiLeaks s'est centré autour de la question de la transparence. Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, estime que l'opacité des gouvernements est un obstacle à la démocratie et à des politiques plus morales, assumées par tous les citoyens. Ses détracteurs (les diplomates, les gouvernants et tous les défenseurs de la raison d'État) dénoncent ce culte de la «maison de verre» susceptible de mener à la dictature. «La transparence illimitée, c'est la Chine de Mao», estime Hubert Védrine (lire et voir ici), ancien ministre des affaires étrangères. D'autres critiques se placent également sur un plan purement pratique : si les diplomates n'ont pas la garantie d'un minimum de secret, ils ne peuvent plus opérer.
Cette question de la transparence est un leurre. Les journalistes ont pour fonction de rechercher de l'information. Mais ils savent aussi qu'il faut parfois dissimuler pour protéger (une source, un détail, un événement). La véritable question est celle de la responsabilité des médias, à la fois à l'égard de leurs sources, mais surtout à l'égard du public qu'ils ont pour vocation d'informer. Trop de journalistes ont pris l'habitude de garder pour eux les confidences et les petits secrets qu'ils reçoivent et qui permettraient une meilleure compréhension de l'actualité. Leur déférence à l'égard des puissants devient bien plus grande que celle due à leurs concitoyens.__Quant aux gouvernants qui plaident pour le secret, ils sont souvent les premiers à faire « fuiter » des informations et des documents vers les journalistes. Les meilleurs le font dans un souci «démocratique» de communication indirecte ; les plus mauvais, dans un souci de manipulation, en ne révélant que ce qui sert leurs intérêts. Dans les deux cas, ce qui gêne ces sources, c'est que l'on puisse les identifier. Il y a donc une forme d'hypocrisie à défendre le secret au nom de la «raison d'État», quand il ne s'agît en fait que de garantir son propre double jeu..." (Mediapart)
_____________Les relations entre la presse et le pouvoir gagneront peut-être au débat, s'il est mené à son terme, au-delà de l'agitation médiatique.
La notion de secret d'Etat n'est pas battue en brêche, quoi qu'on dise, elle est juste contestée, même si Assange frôle parfois le fantasme, celui d'une transparence totale, potentiellement dangereuse, le risque de l'"oeil absolu"
Un débat qui ne fait que commencer..._________________________________________
-Une manne pour les historiens du futur_- La censure tranquille_-Wikileaks et biologie, utilisation similaire des données?_-La stratégie des États-Unis pour les minorités issues de l'immigration et vivant en France_-WikiLeaks : Asie et Occident inquiets de l'essor du nationalisme de la Chine_-WikiLeaks : le jeu trouble de l'Iran sur le théâtre afghan_-WikiLeaks: pour vendre les Rafale au Brésil, la France offrait leurs codes informatiques

__________________

Partager cet article
Repost0

Israël: signaux contradictoires

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Israël: signaux contradictoires

Bâtisseurs de paix ?
___ou fauteurs de guerre?
Bâtir la paix au M.O. devient une urgence, car nous sommes à un tournant. Après, tout deviendrait plus difficile, voire impossible, avec toutes les conséquences sur la paix dans la région, que nous pouvons entrevoir._________
______________________________Une paix avant 2012? (Obama)
___Au vu des relations particulières entre les deux pays, on peut être sceptique...__L'effet Obama n'aura été que de courte durée...Une visite pour rien? _________________
__-David Chemla donne la parole à tous ceux qui oeuvrent pour sortir des pièges du passé et établir des conditions de paix réelles, constatant que la politique israëlienne s'est enfermée dans des impasses mortelles en compromettant son propre avenir. Certains esprits israëliens sont prêts à faire une "révolution copernicienne" susceptible de changer la situation, de sortir d'une surdité ancienne, de rompre l'engrenage (appel J-Call). De plus en plus de Juifs, de par le monde, se désolidarisent de la politique de Netanyahu:
"...nous sommes inquiets quant à l’avenir car s’il n’y a pas de solution sur la base de deux Etats dans les toutes prochaines années, cette solution ne sera peut-être plus possible. En effet, vue l’imbrication des colonies dans le territoire palestinien, il sera de plus en plus difficile de créer un Etat palestinien viable et souverain au côté d’un Etat israélien évidemment indépendant. Vu le risque de voir cette solution de deux Etats impossible à mettre en place dans les prochaines années, alors qu’il est encore temps de le faire, il nous est apparu urgent de lancer cet appel à tous..." (D.Chemla)
______-D'un autre côté, la situation est tellement bloquée, la colonisation tellement avancée, les relations avec le bailleur de fonds US tellement équivoques qu'en Israël ou en Palestine, on ne croit plus à un accord de paix: pessimisme-résignation-fatalisme qui tend à prolonger le statu quo et à durcir les positions.Il faudrait dans un premier temps que l'Etat israëlien résolve ses propres contradictions
______Plus grave, la droite dure européenne vole au secours d'Israël, dans sa politique la plus répressive, voire la plus raciale, pour justifier ses propres obsessions, et apporte une caution dangereuse à des extrêmistes comme Liberman, partisan de l"ethniquement homogène"___________________
-Israël: impunité_--Gaza: jours ordinaire___-Israël: rompre l'engrenage__- Palestine: blocus___-USA-Israël: relations particulières__-- Israël: l'effet Obama__-Israel: dangereuse dérive___-Palestine: silences d'Obama___- USA: contre-lobby juif...__-Paroles d'Israël__--Etat palestinien compromis?__-Israël: pacifisme en recul____Palestine:impuissance verbale__-Israël - Palestine : enlisement__-Palestine: silences d'Obama

____________________________

Partager cet article
Repost0

Ach Paris!

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Ach Paris!

Ville mythique, ville de rêve...
Sauf pour les populations modestes, qui doivent progressivement

quitter les lieux...
Où sont passés les petites gens de la rue Mouffetard? Les artisans de la rue du Bd Saint-Antoire?...
Même une certaine classe moyenne peine à trouver un toit.
La gentrification c'est classe!
Habiter Paris est maintenant un privilège coùteux.
Ne parlons pas de Londres.
Berlin est en bonne voie...
____________

Partager cet article
Repost0

Liberté sous surveillance

Publié le par Jean-Etienne ZEN

Liberté sous surveillance

Vers une traçabilité généralisée ?
__________________________-Comment protéger notre vie privée dans un monde où la traçabilité explose ?
__________________Des droits à défendre...
_________-Contre la liberté surveillée
___-«Plus on est habitué à être observé, moins on est sensible aux atteintes à la vie privée» (A.Rouvroy)________________
__Surveillance électronique planétaire: Duncan Campbell __(l'auteur)_____________
__"Notre liberté est en permanence sous haute surveillance électronique. Les technologies informatiques ont permis d'augmenter ce que les spécialistes appellent notre "traçabilité". Nos activités, nos conversations, nos goûts et nos centres d'intérêts laissent des traces dans les multiples systèmes informatiques qui gèrent notre vie quotidienne. Toutes ces données sont collectées, centralisées et mémorisées par des organisations publiques ou privées qui peuvent connaitre à tout moment le "profil" de chaque individu._Fichiers informatiques, téléphones portables, internet, association de la carte de crédit et du code barre, réseau Echelon, voici les moyens par lesquels notre liberté est devenue très surveillée..." (Big Brother)_______________________
-Le système Echelon en question __Aux écoutes...___-Un réseau serré
__-Les "grandes oreilles" en accusation_____-Tous les Européens sur écoutes__-Télésurveillance globale: "...la mise en orbite d’une infinité de satellites d’observation tend à favoriser la vision globalitaire..."
-Le numérique contre l'homme ?__-Caméras partout ?__-Souriez, vous êtes filmés_______-20000 ados sous surveillance électronique______Futurs délinquants?__-Biométrie en question___Biométrie et droit
__Aux Etats-Unis, le fichage ADN systématique se généralise__-Google: redoutable moteur ?__- Facebook: big brother 2.0?______Association "Souriez vous êtes filmés"

__________________________

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>